Recherche d'actions

Recherche libre : Exemples de recherches : grossesse, adolescent, jeux, écoute, sortie, Lisieux, rue Bellevue...
Recherche avancée >
Espace rencontre ARPE de Lisieux - SIMAP ACSEA - Lisieux  

Accueil > Actions >

Espace rencontre ARPE de Lisieux (SIMAP ACSEA) - Lisieux

objectif

Reprise ou maintien des liens entre un parent (ou toute autre personne titulaire d’un droit de visite) et son (ses) enfant (s) lorsque celui-ci est privé des droits de résidence sur décision du Juge aux Affaires Familiales.

Maintenir les liens parents/enfants et famille élargie dans le cas de conflits familiaux.
La réforme de la Protection de l’enfance a consacré et reconnu les espaces de rencontre dans le code civil (art 373.2.1) :
« Lorsque la continuité et l’effectivité des liens de l’enfant avec ce parent l’exigent, le juge aux affaires familiales peut organiser le droit de visite dans un espace de rencontre désigné à cet effet »

Les droits de l’enfant :
- droit de rencontrer chacun de ses parents
- droit de connaître son identité
- droit d’accéder aux grands parents
- droit à sa fratrie reconstituée

L’objectif de l’espace de rencontre est de permettre à un enfant éloigné d’un de ses parents, de ses grands-parents ou de ses frères et sœurs par des conflits familiaux de retisser des liens dans un lieu sécurisé et entouré.
FAVORISER la reprise de relations Père/Enfants - Mère/Enfants - Grands-parents/Enfants
PROPOSER un lieu d’accueil et d’écoute Le mode d’entrée peut être à la demande spontanée des familles ou sur ordonnance de justice.
Les problématiques rencontrées sont diverses et variées et la typologie des situations concernent tous les milieux socioculturels :
- séparations conflictuelles,
- reconnaissance tardive d’un enfant,
- conflits intergénérationnels,
- violences,
- addiction,
- incarcération, etc.

Le recours au lieu d’accueil doit conserver un caractère exceptionnel et transitoire. La relation entre un enfant et son parent ne peut s’y dérouler de façon permanente. L’équipe pluridisciplinaire met en œuvre les ressources et les compétences dont elle dispose pour faire en sorte que les relations entre les personnes concernées évoluent et puissent prendre place hors du lieu.

Le lieu de rencontre s’inscrit dans un double objectif : apporter un cadre sécurisé pour l’exercice du droit de visite ou la réalisation de passages de l’un à l’autre parent et amener ces derniers à concevoir des modalités de cet exercice sans l’aide du lieu.

bénéficiaires

Parent, grand-parent, enfant.

territoire couvert

Lisieux, Pays d’Auge sud et pays d’Auge Nord.

description de l’action

L’ARPE s’adresse à toutes situations où une relation enfants –parents et/ou l’exercice d’un droit de visite est interrompu, difficile ou conflictuel sur décision du juge aux affaires familiales, du juge des enfants ou d’un membre de la famille.

Des enfants, des parents, des grands parents ou toute autre personne titulaire d’un droit de visite se rencontrent à l’ARPE pour un temps donné.

Cet espace de rencontres permet la reprise des relations entre un enfant et le parent dont il est séparé, par un accompagnement individualisé d’une part, ainsi que par une aide au rétablissement de la communication entre les parents d’autre part.

Jours et heures d’intervention

3 samedis par mois de 10 à 17h.

LIEU : Centre socio culturel Caf
1 rue de Taunton
14100 Lisieux

Le numéro de téléphone pour prendre rendez-vous :
02 31 95 25 55

Structure ou porteur de projetEn savoir plus >

Simap - Service d’investigations, de médiation et d’activités pénales-ACSEA

L’Association Calvadosienne de Sauvegarde de l’Enfant à l’Adulte (ACSEA), historiquement rattachée au mouvement des sauvegardes, a pour vocation d’apporter à des enfants, adolescents ou adultes en difficulté les soutiens, accompagnements et protections spécifiques dont ils peuvent avoir besoin, ponctuellement ou durablement, durant leur vie. Elle a également vocation à intervenir dans le cadre des politiques familiales et de la petite enfance. A ce titre, elle gère des établissements sociaux et médico-sociaux légalement autorisés, habilités ou conventionnés. Afin d’atteindre ces buts, l’ACSEA met en œuvre tous les moyens appropriés qui lui sont nécessaires.

Le SIMAP est un service du Département Milieu Ouvert (DMO) de l’ACSEA. Le SIMAP regroupe 4 activités différentes : les Mesures Judiciaires d’Investigation Educative (MJIE), les mesures de Réparation Pénale, la Médiation Familiale et deux lieux d’Accueil Relais Parents-Enfants. Les missions du SIMAP s’articulent autour de deux types de prestations.

En direction des mineurs d’une part,
La MJIE est destinée à fournir au magistrat (juge des enfants) des informations quant à la personnalité et aux conditions d’éducation et de vie du mineur et de ses parents. Le service doit ainsi vérifier la situation de danger dans laquelle un mineur peut se trouver, d’évaluer les difficultés auxquelles le mineur et sa famille sont confrontés ainsi que leurs potentialités d’évolution afin de déterminer si une mesure de protection de l’enfance est nécessaire.

Au pénal, le SIMAP est également habilité pour exercer des mesures de Réparation Pénale. Il s’agit d’une mesure proposée par le Substitut du Procureur à un jeune primo délinquant, mesure qui relègue les poursuites pénales comme ultime recours. La mesure de réparation pénale fait le choix de l’éducatif sur le répressif à partir de l’énoncé de la loi par le Délégué du Procureur.

En direction des familles d’autre part,

Le SIMAP propose des médiations familiales. Ces rencontres librement consenties et confidentielles visent à favoriser l’écoute, l’échange et la négociation de couples ou de parents séparés en conflit. Les personnes recourent à la médiation familiale soit par une demande spontanée auprès du SIMAP ou bien sur injonction du juge aux affaires familiales. Chaque médiation familiale débute par un entretien d’information (gratuit) avec les parents. Cette présentation du cadre et des principes déontologiques de la médiation familiale, permet aux acteurs de la médiation de décider de manière éclairée et libre, s’ils souhaitent engager un processus de médiation familiale. Cette démarche s’appuie sur une succession d’entretiens confidentiels ou le médiateur familial, tiers neutre et impartial, soutient les échanges.

A la demande du Juge aux Affaires Familiales et parfois du Juge des Enfants, ou sur demande spontanée des parents, les professionnels des Accueils Relais Parents Enfants (A.R.P.E.) de Lisieux et du Bessin accompagnent la reprise des relations entre un enfant et le parent (ou autre membre de la famille) dont il est séparé, par un accompagnement individualisé ainsi qu’une aide au rétablissement des liens et de la communication.

38 rue Basse 14 000 Caen

Valid XHTML 1.0 Transitional

Site internet par Pixelsmill Illustrations par Wiebke Petersen